Séminaire ENS 2005-2006

Attention : la partie de ce site consacrée aux méthodes quantitatives n'est plus régulièrement mise à jour depuis 2007. Merci de vous référer maintenant sur ce sujet au site plus ergonomique et plus riche Méthodes quantitatives pour l'historien
.

L’histoire et l’historien face au quantitatif (ENS)

Pistes bibliographiques - Corpus et échantillons

  • Annales de démographie historique, 2004, n° 1, numéro spécial « 3 000 familles, vingt ans après » [bilan de la très grosse enquête dite « TRA » sur les mobilités et patrimoines en France au xixe siècle, qui pose de nombreux problèmes d’échantillonnage ; bientôt en ligne sur www.cairn.info ; sur cette enquête voir aussi les différentes publications de Paul-André Rosental signalées par ailleurs]

  • Arnoud-Jan Bijsterveld et Kees Mandemakers, « La prosopographie et les échantillons aléatoires. Le cas des curés en Brabant du nord de 1400 à 1570 », Histoire & Mesure, IX-1/2, 1994, p. 51-65 [très précis sur les types d’échantillonnage possibles et notamment la question de la stratification ; article seulement méthodologique].

  • Michel Grignon, « Reconstitution de carrières démographiques et professionnelles sur une population d’ouvriers migrants du xixe siècle », Histoire & Mesure, VIII-1/2, 1993, p. 145-162 [problèmes d’échantillonnage sur des populations assez petites, à partir de listes électorales]

  • Louis Henry, « Le problème du choix des communes : échantillons à éléments tous distincts », Journal de la Société statistique de Paris, 1951, p. 302-308 et « Pour connaître la population de la France depuis Louis XIV », Population, 13(4), 1958, p. 663-686 [la grosse enquête classique de démographie historique : explicitation du choix d’un échantillon stratifié de communes / relatif oubli du problème d’une sélection centrée sur les familles fécondes et peu mobiles].

  • Odile Join-Lambert, Le receveur des Postes, entre l’État et l’usager (1944-1973), Paris, Belin, 2001 [difficultés de choix de corpus d’entretiens et de dossiers du personnel pour étudier les carrières d’un corps de fonctionnaires].

  • Antoine Prost, « La population d’Orléans en 1911 : une enquête d’histoire sociale informatisée », Histoire & Mesure, 1989, IV-1/2, p. 121-146. [échantillonnage simple et classique]

  • Alexis Spire, Étrangers à la carte. L’administration de l’immigration en France (1945-1975), Paris, Grasset, 2005 [le livre de l’invité de la séance, produit entre autres d’une enquête sur un échantillon réalisée dans le cadre d’une thèse]

  • André Zysberg, Les Galériens : vies et destins de 60 000 forçats sur les galères de France, 1680-1748, Paris, Le Seuil, 1991 [un exemple d’étude sans échantillonnage].


  • En complément, référence d’un texte cité lors de la séance (concept de « saturation ») : Howard S. Becker, « Biographie et mosaïque scientifique », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 62/63, juin 1986, p. 105-110. (numéro d’ailleurs fort intéressant sur « L’illusion biographique »).


Prochainement, ailleurs sur ce site sans doute (rubrique « Autour des méthodes quantitatives »), quelques pistes de manuels (sur le plan technique) sur l’échantillonnage, les chi-2 etc.

Mise en ligne le 21 novembre 2005.