Autour des méthodes quantitatives

Attention : la partie de ce site consacrée aux méthodes quantitatives n'est plus régulièrement mise à jour depuis 2007. Merci de vous référer maintenant sur ce sujet au site plus ergonomique et plus riche Méthodes quantitatives pour l'historien
.

Réseaux et familles : une bibliographie

Vous trouverez ici le résumé et les références d’un article paru dans les Annales de démographie historique (2005, n° 1, p. 7-31) : « Analyse de réseaux et histoire de la famille : une rencontre encore à venir ? »

Attention, tous ces articles et ouvrages n’utilisent pas la social network analysis (méthode bien définie), mais tous sont liés aux relations complexes entre concept de « réseau » et famille…

L’article propose une vue d’ensemble de l’usage en histoire de la famille de notions et de techniques issues de l’analyse de réseaux formalisée. Sont évoqués d’abord les problèmes que pose l’usage de cette méthode pour traiter de sources historiques, mais aussi l’intérêt qu’elle présente en termes de renouvellement conceptuel et de test d’hypothèses. Sont envisagées ensuite deux directions de recherche, autour d’une part de l’explication de comportements individuels (notamment migratoires) par des variables relevant du réseau, en particulier familial, d’autre part de la mise au jour de structures d’alliances, de leurs ressorts stratégiques et de leur dynamique au sein de différentes communautés.

  • « Autour du livre de Paul-André Rosental, Les sentiers invisibles : espace, familles et migrations dans la France du xixe siècle » (dossier) 2002, Annales de démographie historique, 2, 129-160.

  • « La culture généalogique » (dossier) 1991, Annales HSS, 4, 761-847.

  • « Family Strategies: A Contested Concept » (dossier) 2002, International Review of Social History, 3, 421-485.

  • Alcántara Valverde, Narda, Casasola Vargas, Silvia et White, Douglas R. (2002), « The Marriage Core of the Elite Network of Colonial Guatemala », manuscrit soumis, disponible ici : http://eclectic.ss.uci.edu/~drwhite/pub/core11Casasola.pdf

  • Alexander, Michael C. et Danowski, James A. (1990), « Analysis of Ancient Networks: Personal Communications and the Study of Social Structure in a Past Society », Social Networks, 12, 313-335.

  • Bearman, Peter S. (1993), Relations into Rhetorics. Local Elite Structure in Norfolk, England, 1540-1640, New Brunswick, Rutgers University Press.

  • Beaurepaire, Pierre-Yves et Taurisson, Dominique (éd.) (2003), Les ego-documents à l’heure de l’électronique. Nouvelles approches des espaces et des réseaux relationnels, Montpellier, Presses universitaires de Montpellier et www.egodoc.revues.org/octobre2002/.

  • Beauvalet, Scarlett et Gourdon, Vincent (1998), « Les liens sociaux à Paris au xviie siècle : une analyse des contrats de mariage de 1660, 1665 et 1670 », Histoire, économie et société, 4, 583-612.

  • Bonneuil, Noël, Bringé, Arnaud et Rosental, Paul-André (2004), « Familial Components of First Migration after Marriage in nineteenth century France », séminaire international « New History of Kinship », Union internationale pour l’étude scientifique de la population, Paris, 1er-2 octobre 2004.

  • Bourdelais, Patrice et Gourdon, Vincent (2000), « L’histoire de la famille dans les revues françaises (1960-1995) : la prégnance de l’anthropologie », Annales de démographie historique, 2, 5-48.

  • Bourdieu, Jérôme, Postel-Vinay, Gilles, Rosental, Paul-André et Suwa-Eisenmann, Akiko (2000), « Migrations et transmissions inter-générationnelles dans la France du xixe et du début du xxe siècle », Annales HSS, 4, 749-789.

  • Brudner, Lilyan A. et White, Douglas R. (1997), « Class, Property and Structural Endogamy: Visualizing Networked Histories », Theory and Society, 2-3, 161-208.

  • Campbell, Cameron et Lee, James (2003), « Social Mobility from a Kinship Perspective: Rural Liaoning, 1789-1909 », International Review of Social History, 18, 1-26.

  • Campbell, Cameron et Lee, James (2004a), « State Views and Local Views of Population: Linking and Comparing Genealogical and Household Register Data in Liaoning, 1749-1909 », California Center for Population Research On-Line Working Paper Series CCPR-025-04.

  • Campbell, Cameron et Lee, James (2004b), « Place and Person in Rural Northeast China: The Influence of Geographic and Kin Relationships on Individual Behavior, 1774-1909 », séminaire international « New History of Kinship », Union internationale pour l’étude scientifique de la population, Paris, 1er-2 octobre 2004.

  • Cerutti, Simona (1990), La ville et les métiers. Naissance d'un langage corporatif (Turin, 17e-18e siècle), Paris, EHESS.

  • Chauvard, Jean-François (2004), « Source notariale et analyse des liens sociaux. Un modèle italien ? », 87-108, in Liens sociaux et actes notariés dans le monde urbain en France et en Europe, Vincent Gourdon, Scarlett Beauvalet et François-Joseph Ruggiu (dir.), Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne.

  • Courgeau, Daniel (2004), Du groupe à l'individu : synthèse multiniveau, Paris, INED.

  • Dedieu, Jean-Pierre et Moutoukias, Zacarías (1998), « Introduction. Approche de la théorie des réseaux sociaux », 7-30, in Réseaux, familles et pouvoirs dans le monde ibérique à la fin de l’Ancien Régime, Juan Luis Castellano et Jean-Pierre Dedieu (dir.), Paris, CNRS éditions.

  • Degenne, Alain (2001), « Introduction à l’analyse des données longitudinales », manuel électronique édité par Sciences humaines, http://www.scienceshumaines.com/textes.do .

  • Degenne, Alain et Forsé, Michel (2004), Les réseaux sociaux, Paris, Armand Colin [1re éd. 1994].

  • Descimon, Robert (2004), « Réseaux de famille, réseaux de pouvoir ? Les quarteniers de la ville de Paris et le contrôle du corps municipal dans le deuxième quart du xvie siècle», 87-108, in Liens sociaux et actes notariés dans le monde urbain en France et en Europe, Vincent Gourdon, Scarlett Beauvalet et François-Joseph Ruggiu (dir.), Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne.

  • Dolan, Claire (1998), Le notaire, la famille et la ville. Aix-en-Provence à la fin du xvie siècle, Toulouse, Presses de l’Université du Mirail.

  • Dolan, Claire (2004), « Actes notariés, micro-analyse et histoire sociale : réflexions sur une méthodologie et une pratique », 139-151, in Liens sociaux et actes notariés dans le monde urbain en France et en Europe, Vincent Gourdon, Scarlett Beauvalet et François-Joseph Ruggiu (dir.), Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne.

  • Duhamelle, Christophe (1995), « Parenté et orientation sociale : la chevalerie immédiate rhénane, xviie-xviiie siècles », Annales de démographie historique, 59-73.

  • Duhamelle, Christophe (1998), L'héritage collectif. La noblesse d'Église rhénane, 17e et 18e siècles, Paris, EHESS.

  • Ehmer, Josef (2001), « Family and business among master artisans and entrepreneurs: The case of 19th-century Vienna », The History of the Family, 6, 187-202.

  • Emirbayer, Mustafa and Goodwin, Jeff (1994), « Network Analysis, Culture and the Problem of Agency », American Journal of Sociology, 6, 1411-1454.

  • Erickson, Bonnie H. (1997), « Social Networks and History. A Review Essay », Historical Methods, 3, 149-157.

  • Fagerlund, Solveig (2000), « Women and Men as Godparents in an Early Modern Swedish Town », The History of the Family, 3, 347-357.

  • Fertig, Christine (2004), « Soziale Netwerke und Zugang zu Ressourcen. Heirat und Patenschaften als Allianzbildung », Arbeitspapier für das Kolloquium des Lehrstuhls für Sozial- und Wirtschaftsgeschichte de Neueren und Neuersten Zeit (Münster).

  • Fertig, Georg (2004), « The Making of Kinship: Marriage in 18th to 19th century Westphalia », séminaire international « New History of Kinship », Union internationale pour l’étude scientifique de la population, Paris, 1er-2 octobre 2004.

  • Fertig Georg (2005), « Zwischen Xenophobie und Freundschaftspreis: Landmarkt und familiäre Beziehungen in Westfalen, 1830-1866 », Jahrbuch für Wirtschaftsgeschichte, Heft 1.

  • Fontaine, Laurence (1992), « Droit et stratégies : la reproduction des systèmes familiaux dans le Haut-Dauphiné, 17e-18e siècles », Annales HSS, 6, 1259-1277.

  • Fontaine, Laurence (1995), « Rôle économique de la parenté », Annales de démographie historique, 5-16.

  • Garden, Maurice (1998), « Mariages parisiens à la fin du xixe siècle : une micro-analyse quantitative », Annales de démographie historique, 111-133.

  • Garðarsdóttir, Ólöf (1999), « Naming Practices and the Importance of Kinship Networks in early nineteenth-century Iceland », The History of the Family, 3, 297-314.

  • Gourdon, Vincent, Beauvalet, Scarlett et Ruggiu, François-Joseph (dir.) (2004), Liens sociaux et actes notariés dans le monde urbain en France et en Europe, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne.

  • Hareven, Tamara K. (2000), « L’histoire de la famille et la complexité du changement social » (deux parties), Cahiers d’histoire, 1, 9-34 et 2, 205-232.

  • Hirsch, Jean-Pierre (1991), Les deux rêves du commerce. Entreprise et institution dans la région lilloise (1780-1860), Paris, EHESS.

  • Hontebeyrie, Juliette et Rosental, Paul-André (1998), « Ségrégation sociale de l’espace et dynamiques longues de peuplement : la rue Wacquez-Lalo à Loos-lès-Lille (1866-1954) », 73-100, in Trajectoires familiales et espaces de vie en milieu urbain, Yves Grafmeyer et Francine Dansereau (dir.), Lyon, Presses Universitaires de Lyon.

  • Johansen, Ulla C. et White, Douglas R. (2002), « Collaborative Long-Term Ethnography and Longitudinal Social Analysis of a Nomadic Clan in Southeastern Turkey », 81-99, in Chronicling Cultures: Long-term Field Research in Anthropology, Robert V. Kemper et Anya Royce (eds.), Walnut Creek, AltaMira Press.

  • Kesztenbaum, Lionel (2004), « Places of Life Events as Bequestable Wealth. Familial Territory and Migration in France, 19th and 20th centuries », séminaire international « New History of Kinship », Union internationale pour l’étude scientifique de la population, Paris, 1er-2 octobre 2004.

  • Klapisch-Zuber, Christiane (1990), La maison et le nom. Stratégies et rituels dans l'Italie de la Renaissance, Paris, EHESS.

  • Lazega, Emmanuel (1998), Réseaux sociaux et structures relationnelles, Paris, PUF.

  • Lazega, Emmanuel (2003), « Rationalité, discipline sociale et structure », Revue française de sociologie, 44, 305-329.

  • Le Bras, Hervé (1973), « Parents, grands-parents, bisaïeux », Population, 1, 9-37.

  • Lemercier, Claire (à paraître en 2006), « La famille, l’entreprise et l’institution, entre discours et pratiques (Paris, xixe siècle) », Revue d’histoire du dix-neuvième siècle.

  • Levi, Giovanni (1989), Le pouvoir au village. Histoire d’un exorciste dans le Piémont du xviie siècle, Paris, Gallimard [éd. orig. 1985].

  • Lombardini, Sandro (1996), « Family, Kin, and the Quest for Community: A Study of Three Social Networks in Early-Modern Italy », The History of the Family, 3, 227-257.

  • MacFarlane, Alan (1970), The Family Life of Ralph Josselin, A Seventeenth-Century Clergyman: An Essay in Historical Anthropology, Cambridge, Cambridge University Press.

  • McLean, Paul D. (1998), « A Frame Analysis of Favor Seeking in the Renaissance: Agency, Networks, and Political Culture », American Journal of Sociology, 1, 51-91.

  • Mercklé, Pierre (2004), Sociologie des réseaux sociaux, La Découverte.

  • Merzario, Raul (1981), Il paese stretto. Strategie matrimoniali nella diocesi di Como secoli XVI-XVIII, Torino, Einaudi.

  • Padgett, John F. et Ansell, Christopher K. (1993), « Robust Action and the Rise of the Medici, 1400-1434 », American Journal of Sociology, 6, 1259-1319.

  • Padgett, John F. (1994), « Marriage and Elite Structure in Renaissance Florence, 1282-1500 », Paper delivered to the Social Science History Association, téléchargeable : home.uchicago.edu/~jpadgett/papers/unpublished/maelite.pdf

  • Padgett, John F. (2001), « Organizational Genesis, Identity and Control: The Transformation of Banking in Renaissance Florence », 211-257, in Networks and Markets, James E. Rauch et Alessandra Casella (eds.), New York, Russell Sage.

  • Palloni, Alberto, Massey, Douglas S., Ceballos, Miguel, Espinosa, Kristin et Spittel, Michael (2001), « Social Capital and International Migration: A Test Using Information on Family Networks », American Journal of Sociology, 5, 1262-1298.

  • Perrier, Sylvie (1995), « Rôles des réseaux de parenté dans l’éducation des mineurs orphelins selon les comptes de tutelle parisiens (xviie-xviiie siècles) », Annales de démographie historique, 125-135.

  • Plakans, Andrejs et Wetherell, Charles (2003), « Households and Kinship Networks: The Costs and Benefits of Contextualization », Continuity and Change, 18, 49-76.

  • Poloni-Simard, Jacques (2000), La mosaïque indienne. Mobilité, stratification sociale et métissage dans le corregimiento de Cuenca (Équateur) du xvie au xviiie siècle, Paris, EHESS.

  • Poloni-Simard, Jacques (1998), « Liens personnels et milieux sociaux dans une société coloniale de l’Audience de Quito, 1620-1680 », 191-230, in Réseaux, familles et pouvoirs dans le monde ibérique à la fin de l’Ancien Régime, Juan Luis Castellano et Jean-Pierre Dedieu (dir.), Paris, CNRS éditions.

  • Post, Wendy, Van Poppel, Frans, Van Imhoff, Evert, Kruse, Ellen (1997), « Reconstructing the Extended Kin-network in the Netherlands with Geneological Data: Methods, Problems and Results », Population Studies, 3, 263-278.

  • Rosental, Paul-André (1999), Les sentiers invisibles. Espace, famille et migrations dans la France du xixe siècle, Paris, EHESS.

  • Rosental, Paul-André (2000), « Les liens familiaux, forme historique ? », Annales de démographie historique, 2, 49-81.

  • Rosental, Paul-André (2002), « Pour une analyse mésoscopique des migrations », Annales de démographie historique, 2, 145-160.

  • Ruggles, Steven (1986), « Availability of Kin and the Demography of Historical Family Structure », Historical Methods, 3, 93-102.

  • Rutman, Darrett B., « Community Study », Historical Methods, 1, 29-41.

  • Rutman, Darrett B. et Rutman, Anita H. (1984), A Place in Time: Middlesex County, Virginia, 1650-1750, New York, Norton.

  • Tadmor, Naomi (2001), Family and Friends in Eighteenth-Century England: Household, Kinship, and Patronage, New York, Cambridge University Press.

  • Van Poppel, Frans, Bloothooft, Gerrit, Gerritzen, Doreen et Verduin, Jan (1999), « Naming for Kin and the Development of Modern Family Structures. An Analysis of a Rural Region in the Netherlands in the nineteenth and early twentieth Centuries », The History of the Family, 3, 261-295.

  • Wetherell, Charles (1998), « Historical Social Network Analysis », International Review of Social History, 43, 125-144.

  • Wellman, Barry et Wetherell, Charles (1996), « Social Network Analysis of Historical Communities: Some Questions from the Present for the Past », The History of the Family, 1, 97-121.

  • White, Douglas R., et Jorion, Paul (1996), « Kinship Networks and Discrete Structure Theory: Applications and Implications », Social Networks, 18, 267-314.

  • White, Douglas R., Batagelj, Vladimir et Mrvar, Andrej (1999), « Analyzing Large Kinship and Marriage Networks with Pgraph and Pajek », Social Science Computer Review, 3, 245‑274.

  • White, Douglas R. et Johansen, Ulla C. (2004), Network Analysis and Ethnographic Problems: Process Models of a Turkish Nomad Clan, Lanham, Lexington Books.

  • White, Harrison C., Boorman, Scott A., Breiger, Ronald R. (1976), « Social Structure from Multiple Networks I. Blockmodels of Roles and Positions », American Journal of Sociology, 4, 730-780.

Mise en ligne le 6 janvier 2007.