Séminaire ENS 2005-2006

Attention : la partie de ce site consacrée aux méthodes quantitatives n'est plus régulièrement mise à jour depuis 2007. Merci de vous référer maintenant sur ce sujet au site plus ergonomique et plus riche Méthodes quantitatives pour l'historien
.

L’histoire et l’historien face au quantitatif (ENS, avec Claire Zalc)

Programme

Claire Lemercier et Claire Zalc, chargées de recherche au CNRS (IHMC)

Claire.Lemercier « at » ens.fr, Claire.Zalc « at » ens.fr

Semestre S1, du 17 octobre 2005 au 30 janvier 2006 - 24 heures, 3 ECTS.

Lundi de 14h à 16h, Bd Jourdan, salle de réunion, bâtiment B.


Ce séminaire, ouvert à tous, se propose de sensibiliser les étudiants – et chercheurs intéressés – aux techniques dont dispose l’historien pour utiliser le quantitatif mais également d’évoquer les débats liés à ces usages. Après avoir été portée aux nues, l’histoire quantitative a fait, depuis une vingtaine d’années, l’objet de nombreuses critiques. Désamour du chiffre et primat donné au micro ont largement contribué au discrédit, dans la discipline, des méthodes quantitatives. Pourtant, il faut également y voir les conséquences d’une méconnaissance relative comme de l’aridité croissante des techniques employées.

L’objectif de ce séminaire d’initiation est de familiariser les historiens aux différents usages possibles de la quantification dans la pratique historique, aux atouts et aux limites de ces approches, mais également de présenter les possibilités heuristiques offertes par l’analyse statistique dans l’écriture historienne. Nous aimerions y susciter une réflexion sur la place du quantitatif dans les différents champs de l’histoire. À cette fin, le séminaire alternera des exposés généraux et la présentation, par les organisatrices et par des invités, d’expériences de quantification réalisées dans leurs propres travaux de recherche. Différentes périodes historiques et sous-disciplines (histoire sociale, politique, culturelle…) seront ainsi abordées. Le programme sera en outre adapté en fonction des centres d’intérêt des participants.

  • 17 octobre 2005 : Introduction. L’histoire quantitative ou des raisons d’une crise

  • 24 octobre 2005 : Corpus et échantillons
    Alexis Spire : Les dossiers individuels d’étrangers, 1945-1984

  • 7 novembre 2005 : Codages et catégorisation en histoire
    Claire Zalc : Nationalités, professions, noms de commerce (xxe siècle)

  • 14 novembre 2005 : Comment coder des données à partir d’une source ?

  • 21 novembre 2005 : Histoire des mots, histoire des textes
    Claire Zalc : Histoire longue des mots « commerce », « commerçant »
    Claire Lemercier : Les débats parlementaires sur le travail des enfants en 1841

  • 28 novembre 2005 : Corrélation et causalité : les analyses factorielles
    Christelle Rabier : Bibliothèques de chirurgiens au xviiie siècle

  • 5 décembre 2005 : Corrélation et causalité : la régression logistique
    Anne-Sophie Bruno : Obtenir la carte de commerçant étranger (1975-1985)

  • 12 décembre 2005 : Le quantitatif à l’épreuve de la micro-histoire
    Paul-André Rosental : L’analyse nominative au cœur de l’histoire sociale

  • 9 janvier 2006 : Analyse de réseaux et histoire : quelles sources, quels résultats ?

  • 16 janvier 2006 : Analyse de réseaux et histoire
    Thierry Rentet : Correspondances et liens de fidélité au xvie siècle

  • 23 janvier 2006 : Comment quantifier des parcours de vie ?
    Claire Lemercier : Cumuls de mandats et trajectoires (Paris, xixe siècle)

  • 30 janvier 2006 : Conclusion

Mise en ligne le 12 octobre 2005.