Séminaire EHESS 2005-2006

Attention : la partie de ce site consacrée aux méthodes quantitatives n'est plus régulièrement mise à jour depuis 2007. Merci de vous référer maintenant sur ce sujet au site plus ergonomique et plus riche Méthodes quantitatives pour l'historien
.

Traiter statistiquement des individus en histoire (EHESS)

Fiches de lecture proposées

Cette liste est indicative et non limitative : n’hésitez pas à proposer un autre livre/long article ou un thème qui vous intéresserait, je trouverai peut-être un livre correspondant.

Une fiche de lecture fait environ 10 à 20 pages. Elle résume le contenu de l’ouvrage ou article, le situe dans un ensemble plus vaste (débats préalables sur le thème ou la méthode, débats créés par l’ouvrage/article…) et inclut des réflexions personnelles de l’étudiant (intérêt et faiblesses de la démonstration, selon lui ; apports éventuels pour ses propres recherches). On attend évidemment une mise en avant, dans la fiche, des aspects de l’ouvrage ou de l’article liés aux questions évoquées dans le séminaire.

Une fiche de lecture ne s’appuie donc pas sur la seule lecture de l’ouvrage/article. Selon les cas, il faudra aller voir certains des textes cités par l’auteur, ou encore les comptes rendus du livre, ou des articles de controverse postérieurs, ou une indication des recherches actuelles de l’auteur sur son site web… Plus le texte d’origine sera court et/ou simple techniquement et/ou en français, plus ces compléments seront nécessaires à la réussite de la fiche.

Contactez-moi suffisamment tôt si vous éprouvez des difficultés pour accéder à l’ouvrage/article. Les fiches sont à rendre avant le 10 juin 2006.

  • Alberto Maria Banti, Terra e denaro. Una borghesia padana dell’Ottocento, Venezia, Marsilio Editori, 1989.

  • Simona Cerutti, La ville et les métiers. Naissance d'un langage corporatif (Turin, 17e-18e siècle), Paris, EHESS, 1990.

  • Christophe Charle (dir.), Histoire sociale, histoire globale ?, Paris, éditions de la MSH, 1993.

  • Claire Dolan, Le notaire, la famille et la ville. Aix-en-Provence à la fin du xvie siècle, Toulouse, Presses de l’Université du Mirail, 1998.

  • Maurizio Gribaudi (dir.), Espaces, temporalités, stratifications. Exercices sur les réseaux sociaux, Paris, EHESS, 1998.

  • Histoire & Mesure, XII-3/4, 1997, numéro spécial « Penser et mesurer la structure »

  • Jean-Claude Perrot, Genèse d’une ville moderne. Caen au 18e siècle, Paris, EHESS, 2001 [1975].

  • Jacques Revel (dir.), Jeux d’échelles, la micro-analyse à l’expérience, Paris, EHESS, 1996.

  • Darrett B. et Anita H. Rutman, A Place in Time: Middlesex County, Virginia, 1650-1750, New York, Norton, 1984.

  • Annales de démographie historique, numéro spécial « Les migrations au scalpel », 2002-2 [éventuellement seulement une partie du numéro – à voir]

  • Annales de démographie historique, dossier « 3 000 familles, vingt ans après », 2004‑1.

  • Noël Bonneuil et Paul-André Rosental, « Changing Social Mobility in nineteenth-century France », Historical Methods, Spring 1999, vol. 32, n° 2, p. 53-73.

  • Cameron Campbell et James Lee, « Social Mobility from a Kinship Perspective: Rural Liaoning, 1789-1909 », International Review of Social History, 18, 2003, p. 1-26.

  • Paul-André Rosental, Les sentiers invisibles. Espace, famille et migrations dans la France du xixe siècle, Paris, éditions de l’EHESS, 1999.

  • Katherine Stovel, Michael Savage and Peter Bearman, « Ascription into Achievement: Models of Career Systems at Lloyds Bank, 1890-1970 », The American Journal of Sociology, September 1996, pp. 358-399.

  • Annales de démographie historique, numéro spécial « Histoire de la famille et analyse de réseaux », 2005-1 [fiche à faire sur l’ensemble du dossier, sauf l’article de Claire Lemercier].

  • Pierre-Yves Beaurepaire et Dominique Taurisson (éd.), Les ego-documents à l’heure de l’électronique. Nouvelles approches des espaces et des réseaux relationnels, Montpellier, Presses universitaires de Montpellier, 2003 (disponible sur www.egodoc.revues.org/octobre2002/)

  • Lilyan A. Brudner et Douglas R. White, « Class, Property and Structural Endogamy: Visualizing Networked Histories », Theory and Society, 1997, 2-3, p. 161-208.

  • Georg Fertig, « Zwischen Xenophobie und Freundschaftspreis: Landmarkt und familiäre Beziehungen in Westfalen, 1830-1866 », Jahrbuch für Wirtschaftsgeschichte, Heft 1, 2005, p. 53-76.

  • Karen Barkey, « The Use of Court Records in the Reconstruction of Village Networks: A Comparative Perspective », The International Journal of Comparative Sociology, 32, 1991, p. 195-216 et Karen Barkey and Ronan van Rossem, « Networks of Contention: Villages and Regional Structures in the Seventeenth-Century Ottoman Empire », The American Journal of Sociology, 102(5), March 1997, p. 1345-1382.

  • Peter S. Bearman, Relations into Rhetorics. Local Elite Structure in Norfolk, England, 1540-1640, New Brunswick, Rutgers University Press, 1993.

  • Mario Diani and Doug McAdam (eds.), Social Movements and Networks. Relational Approaches to Collective Action, Oxford/New York, Oxford University Press, 2003 [fiche pouvant ne porter que sur une partie du livre, à définir].

  • Maryjane Osa, Solidarity and Contention. Networks of Polish Opposition, University of Minnesota Press, 2003.

  • John F. Padgett and Christopher K. Ansell, « Robust Action and the Rise of the Medici, 1400-1434 », American Journal of Sociology, 98, 1993, p. 1259-1319.

  • Naomi Rosenthal, Meryl Fingrutd, Michele Ethier, Roberta Karant and David McDonald, « Social Movements and Network Analysis: A Case Study of Nineteenth-Century Women’s Reform in New York State », The American Journal of Sociology, 90, 1985, p. 1022-1054 et Naomi Rosenthal, David McDonald, Michele Ethier, Meryl Fingrutd and Roberta Karant, « Structural Tensions in the Nineteenth-Century Women’s Movement », Mobilization, vol. 2, n° 1, March 1997, p. 21-46.

  • John P. Willerton, « Patronage Networks and Coalition Building in the Brezhnev Era », Soviet Studies, vol. 39, n° 2, April 1987, p. 175-204.

Mise en ligne le 28 février 2006.